La CE avalise une aide d'Athènes à la Banque du Pirée

dimanche 29 novembre 2015 18h52
 

BRUXELLES, 29 novembre (Reuters) - La Commission européenne a autorisé dimanche une aide supplémentaire du gouvernement grec à la Banque du Pirée, première banque du pays, sur la base d'un plan de restructuration amendé faisant suite à des tests de résistance menés par la Banque centrale européenne.

"La Commission a approuvé une aide d'Etat additionnelle de 2,72 milliards d'euros à la Banque du Pirée en vertu des règles européennes sur les aides d'Etat, sur la base d'un plan de restructuration amendé", lit-on dans un communiqué en anglais publié par l'exécutif européen.

"La Banque du Pirée a couvert une part considérable de ses besoins en capitaux auprès d'investisseurs privés. C'est un signe de confiance du marché. Le soutien public additionnel et la poursuite de la mise en oeuvre de son plan de restructuration devraient lui permettre de renouer avec une viabilité de long terme et de continuer de soutenir la reprise de l'économie grecque", y déclare la commissaire en charge de la concurrence, Margrethe Vestager.

La BCE a estimé les besoins en capitaux de la Banque du Pirée à 4,93 milliards d'euros. Sur ce total, l'établissement a levé 1,94 milliard auprès d'investisseurs privés et a reçu le feu vert pour vendre des actions représentant 271 millions d'euros.

Le solde de 2,72 milliards d'euros sera couvert par le gouvernement grec, qui recevra à cette fin de l'argent du Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds européen de sauvetage des banques. (Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français)