Bill Gates va lancer son projet Clean Tech à la COP21

vendredi 27 novembre 2015 18h52
 

PARIS, 27 novembre (Reuters) - Bill Gates lancera lundi à la COP21 un ambitieux projet en faveur de la recherche et du développement dans les énergies propres baptisé Clean Tech Initiative, a-t-on appris auprès de la présidence français de la conférence sur le climat.

Le cofondateur de Microsoft, qui figure parmi les premières fortunes mondiales, a déjà obtenu l'adhésion de plusieurs pays à ce projet, dans le cadre duquel les Etats sont invités à s'engager sur un doublement de leurs budgets consacrés à développer les technologies liées aux énergies propres d'ici à 2020.

La France, les Etats-Unis, l'Inde, la Corée du Sud, l'Indonésie, l'Arabie saoudite, l'Australie, le Canada et la Norvège ont déjà annoncé leur adhésion et d'autres pays devraient suivre, a-t-on appris auprès de la présidence de la COP21.

Le projet vise également à convaincre les investisseurs privés à s'engager dans le domaine des énergies propres.

Bill Gates a annoncé cet été qu'il consacrerait deux milliards de dollars prélevés sur sa fortune personnelle sur les cinq prochaines années à la lutte contre les dérèglements climatique.

Des délégués de la quasi-totalité des pays du monde afflueront à partir de dimanche aux portes de Paris pour tenter de s'accorder sur les moyens d'enrayer les dérèglements climatiques provoqués par l'activité humaine.

Cette 21e conférence des 196 parties signataires de la convention de l'Onu sur le climat est considérée comme une des dernières chances d'engager la planète sur la voie d'une économie sobre en énergie fossile et en carbone, avant que son réchauffement ne prenne des proportions catastrophiques.

(Emmanuel Jarry, avec Valerie Volcovici à New York; Patrick Vignal pour le service français)