Coupe du monde 2014-Un promoteur brésilien va passer aux aveux

vendredi 27 novembre 2015 18h31
 

SAO PAULO, 27 novembre (Reuters) - Le promoteur brésilien Andrade Gutierrez va reconnaître avoir versé des pots de vin pour remporter des contrats liés à la Coupe du monde 2014 de football, rapporte vendredi le quotidien Folha de Sao Paulo.

Le journal, qui ne dit pas comment il s'est procuré ses informations, ajoute que Gutierrez aurait également obtenu par des commissions illicites des contrats avec les compagnies publiques Petrobras et Eletrobras.

Toujours selon le journal, il a accepté de plaider coupable et de s'acquitter d'une amende d'un milliard de réais (250 millions d'euros).

L'affaire est liée à des surfacturations et des pactes de corruption qui ont abouti à faire exploser le budget de préparation de la Coupe du monde que le Brésil a organisée il y a un an et demi.

C'est Gutierrez notamment qui avait obtenu le contrat de construction du stade Amazonia de Manaus de même que la réfection des stades de Rio de Janeiro, Porto Alegre et Brasilia. Le coût de ces contrats, initialement évalué à 2,5 milliards de réais, a atteint 3,4 milliards, d'après les estimations de Contas Abertas, un groupe spécialisé dans l'audit des dépenses publiques. (Caroline Stauffer et Aluisio Alves; Henri-Pierre André pour le service français)