BOURSE-LDC recule, les résultats du S1 incitent aux prises de bénéfices

jeudi 26 novembre 2015 11h01
 

PARIS, 26 novembre (Reuters) - L'action LDC s'inscrit en vive baisse jeudi matin à la Bourse de Paris, la publication la veille par la société propriétaire des marques de volailles Le Gaulois et Loué de résultats semestriels jugés solides incitant les investisseurs à prendre leurs bénéfices après la hausse de la valeur.

A 10h48, le titre cède 5,29% à 188 euros dans des volumes représentant 1,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après un gain de 13,4% depuis le début du mois et de 47,8% depuis le début de l'année.

A titre de comparaison, l'indice SBF 120 gagne 0,71% dans des volumes équivalents à 14% de leur moyenne journalière habituelle après un gain de 0,18% depuis début novembre et de 14,2% depuis le début de l'année.

LDC a annoncé mercredi avoir enregistré au cours de son premier semestre fiscal 2015-2016 une croissance de 15,7% de son chiffre d'affaires, à 1,68 milliard d'euros, et a fait état d'un résultat opérationnel courant de 82,3 millions d'euros, contre 70,1 millions un an plus tôt.

Portzamparc salue une publication supérieure à ses attentes grâce à des coûts matières premières plus contenus dans la Volaille et le redressement de l'activité oeufs.

"Suite au parcours du titre (+53% sur un an) et compte tenu de niveaux de valorisation désormais plus cohérents, nous adoptons une recommandation conserver contre renforcer", écrit dans un mémo la société de Bourse.

Selon des données Thomson Reuters, LDC se négocie 15,2 fois ses résultats attendus pour les douze prochains mois (PE) et 1,7 fois sa valeur comptable (PB), contre un PE médian de 11,8 sur 10 ans et un PB médian de 1,2 sur la même période.

Le groupe a indiqué qu'il devrait réaliser un résultat opérationnel courant conforme à son objectif de plus de 150 millions d'euros pour l'exercice en cours toujours conditionné par le niveau d'activité sur la période clé des fêtes de fin d'année.

Le communiqué:

bit.ly/1MEKOjR (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)