Amende et un rappel obligatoire pour Volkswagen en Corée du Sud

jeudi 26 novembre 2015 09h13
 

SEJONG, Corée du Sud, 26 novembre (Reuters) - La Corée du Sud a infligé jeudi à Volkswagen la plus lourde amende jamais imposée à un constructeur automobile dans ce pays et lui a ordonné de procéder au rappel de 125.522 véhicules en raison de la manipulation des tests sur les émissions polluantes de ses moteurs diesel.

La Corée du Sud devient ainsi le premier pays, après les Etats-Unis qui ont révélé le scandale en septembre, à sanctionner Volkswagen sur la base de ses propres tests.

Le ministère sud-coréen de l'Environnement exige du constructeur allemand qu'il présente d'ici le 6 janvier prochain un programme de rappel des véhicules concernés.

Il lui inflige en outre une amende de 14,1 milliards de wons (11,6 millions d'euros).

Les véhicules qui doivent être rappelés sont équipés de moteurs diesel "EA189" de 1,6 et 2,0 litres, vendus essentiellement entre 2008 et 2015, précise le ministère dans un communiqué.

Il dit ne pas avoir encore déterminé si les motorisations plus récentes de type "EA288" ont aussi fait l'objet de manipulations des tests sur leurs émissions polluantes.

Les ventes de Volkswagen en Corée du Sud, 11e marché automobile au monde, ont chuté de 2.901 véhicules en septembre à 947 en octobre, selon la fédération des importateurs et distributeurs automobiles de Corée. Parmi les marques d'importation, la part de marché du groupe allemand a fondu de 14,2% en septembre à 5,4% en octobre. (Joyce Lee; Bertrand Boucey pour le service français)