Credit Suisse autorisé à devenir courtier en Chine

jeudi 26 novembre 2015 09h05
 

HONG KONG, 26 novembre (Reuters) - Credit Suisse a dit jeudi que sa coentreprise dans la banque d'investissement en Chine avait été autorisée à proposer des services de courtage, dernier signe en date de la volonté de Pékin d'ouvrir progressivement son marché des actifs financiers à des acteurs étrangers.

La coentreprise, Credit Suisse Founder Securities, est la première société mêlant capitaux chinois et étrangers à obtenir le feu vert pour acheter et vendre des actions pour des clients depuis que la Chine a, en 2007, redéfini les règles de participation d'entités internationales dans ce secteur.

L'autorisation accordée à Credit Suisse intervient à un moment où la volatilité des marchés actions chinois génère des retours importants pour les courtiers locaux.

La coentreprise ne pourra proposer ses services que dans la zone de développement de Shenzhen Qianhai, située dans la province de Guangdong, dans le sud du pays, là où HSBC veut également lancer son partenariat dans le domaine de la banque d'investissement.

Goldman Sachs et UBS ont été les premières banques d'investissement à mettre sur pied des activités en Chine, respectivement en 2004 et 2006. Leur rayon d'action avait ensuite été limité par les nouvelles règles de 2007, qui plafonnent la participation d'entreprises étrangères dans des coentreprises sur place à 33%.

Credit Suisse a précisé que sa coentreprise devrait commencer à proposer des services de courtage au début de l'année prochaine. (Lawrence White, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)