LEAD 1-L'espagnol Abengoa en procédure de faillite, le titre plonge

mercredi 25 novembre 2015 13h28
 

(Actualisé avec précisions sur la procédure, contexte, cours de Bourse)

MADRID, 25 novembre (Reuters) - Abengoa a annoncé mercredi avoir entamé avec ses créanciers des discussions en vue d'une procédure de faillite après la décision de Gonvarri Steel Industries, filiale du groupe basque Gestamp, de ne pas injecter d'argent frais dans la société espagnole d'énergies renouvelables, dont le titre a plongé de près de 70% à la Bourse de Madrid.

La loi espagnole accorde aux entreprises menacées par un risque de faillite un délai de quatre mois pour tenter de s'entendre avec leurs créanciers afin d'éviter une banqueroute pure et simple.

Si Abengoa échoue, cela pourrait aboutir à la plus importante faillite jamais survenue en Espagne.

L'exposition totale des banques espagnoles et internationales à Abengoa s'élève à environ 20,2 milliards d'euros, y compris pour des financements de projets, a dit une source proche du dossier fin septembre à Reuters.

Abengoa cherche à attirer de nouveaux investisseurs depuis juillet, lorsque la société a annoncé une émission de 650 millions d'euros d'actions nouvelles pour réduire un endettement d'environ 8,9 milliards d'euros.

Gonvarri avait manifesté un intérêt à condition que des banques acceptent d'injecter 1,5 milliard d'euros dans Abengoa, ont déclaré des sources mardi soir à Reuters.

Abengoa a cependant annoncé que Gonvarri avait renoncé à cet investissement d'environ 350 millions d'euros.

A la reprise de sa cotation après trois heures de suspension, l'action Abengoa s'est effondrée de 69% avant de limiter sa chute à 37,5% à 0,711 euro vers 12h21 GMT. (Jose Elias Rodriguez et Robert Hetz; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)