** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 24 novembre 2015 07h48
 

PARIS, 24 novembre (Reuters) - Après leur recul de la veille, les principales Bourses européennes sont encore attendues en baisse mardi à l'ouverture, dans la foulée du léger repli de Wall Street et dans un contexte de nouvel accès de faiblesse des cours des matières premières provoqué par la vigueur persistante du dollar.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,5% à l'ouverture et le Dax à Francfort 0,4%, tout comme le FTSE à Londres.

Lundi, Wall Street a terminé en très légère baisse une séance peu animée dans l'anticipation de la fête de Thanksgiving jeudi, après avoir brillé la semaine dernière, avec un indice S&P-500 qui avait réalisé sa meilleure performance de 2015 et un Dow Jones qui était revenu dans le vert cette année.

Après être restée fermée la veille, la Bourse de Tokyo a terminé en légère hausse une séance peu animée, les acteurs de marché tablant également sur une semaine très calme en raison de la fermeture de Wall Street pour cause de Thanksgiving. Il s'agit néanmoins de la cinquième hausse d'affilée pour la place japonaise.

Le secteur du transport aérien pourrait être affecté par les propos du département d'Etat américain, qui, citant "une menace terroriste accrue" dans le monde, a adressé lundi une mise en garde générale aux Américains qui prévoient de voyager.

Les réservations de vols vers Paris ont baissé de 27% dans la semaine qui ont suivi les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, selon des données de la société spécialisée ForwardKeys.

Peu avant l'ouverture des Bourses européennes, le dollar était en repli infime par rapport à un panier de six devises internationales. Mais dans la nuit de lundi à mardi, cet indice a atteint un pic de huit mois à 100,00, se rapprochant ainsi de son plus haut de 12 ans de 100,39 inscrit le 13 mars.

La bonne tenue du billet vert, qui s'explique essentiellement par les anticipations d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis le mois prochain, ainsi que les incertitudes de la demande en provenance de la Chine, ont fait plonger les cours des matières premières depuis le début de l'année.

L'indice Thomson Reuters Core Commidity CRB des matières premières est en baisse de 0,16%, évoluant toujours à un creux de 13 ans. Son recul depuis le début de l'année dépasse 20%.   Suite...