RPT-Les politiques américains fustigent la fusion Pfizer-Allergan

mardi 24 novembre 2015 09h31
 

(Répétition titre)

par Kevin Drawbaugh et Emily Stephenson

WASHINGTON, 24 novembre (Reuters) - Les politiques américains ont adressé de vives critiques au projet de fusion entre les laboratoires Pfizer et Allergan annoncé lundi, estimant qu'il s'apparentait à de la fraude fiscale.

Pfizer a annoncé lundi vouloir se rapprocher de son compatriote Allergan, basé à Dublin, ce qui lui permettra de déplacer son siège social dans un pays, l'Irlande, où la fiscalité des entreprises est plus avantageuse qu'aux Etats-unis.

Hillary Clinton, la favorite dans la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2016, a accusé Pfizer de profiter des failles de la législation fiscale pour éviter d'acquitter sa "juste part" de l'impôt au détriment du contribuable.

L'ancienne chef de la diplomatie américaine a ajouté qu'elle proposerait des mesures pour empêcher de tels montages dits d'évitement ou d'inversion, sans donner de précisions.

"Nous ne pouvons retarder la répression des inversions qui érodent l'assiette de l'impôt", a-t-elle déclaré.

Donald Trump, donné favori pour l'investiture dans le camp républicain, a qualifié ce mariage de "dégoûtant" dans un communiqué. "Nos politiques devraient avoir honte", a-t-il dit.

Bien que n'étant plus américaine sur le papier, la société Pfizer lestée d'Allergan gardera sa direction à New York et des opérations importantes aux Etats-unis.   Suite...