Quatre pays risquent d'enfreindre le Pacte en 2016-Eurogroupe

lundi 23 novembre 2015 21h38
 

* Italie, Espagne, Autriche, Lituanie ont été prévenues

* France-Des dépenses de sécurité gérables en 2016

par Jan Strupczewski et Francesco Guarascio

BRUXELLES, 23 novembre (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) ont averti lundi l'Italie, l'Espagne, l'Autriche et la Lituanie qu'elles risquaient d'enfreindre les règles budgétaires de l'Union européenne (UE) avec leur projet de budget de 2016, confirmant ainsi le diagnostic établi la semaine dernière par la Commission européenne (CE).

L'exécutif européen, chargé chaque année d'examiner la conformité des budgets nationaux aux dispositions communautaires du Pacte de Stabilité et de Croissance, avait également dit que la France ne remplirait pas certains objectifs budgétaires fixés par les ministres des Finances de l'UE.

"Nous prenons acte du fait que, pour un certain nombre d'Etats membres, la conformité avec les règles du Pacte de Stabilité et de Croissance est remise en question", observe l'Eurogroupe dans un communiqué publié au terme de sa réunion bruxelloise.

L'Italie, dont le déficit nominal est conforme aux règles, doit tenter malgré tout de rééquilibrer ses finances publiques considérées d'un point de vue structurel. Or, le projet de Loi de finances envisage au contraire un creusement du déficit structurel en 2016.

La CE refera le point de la situation italienne au printemps et devra décider si elle accorde à Rome une marge de manoeuvre sollicitée par cette dernière, a déclaré le vice-président de la CE Valdis Dombrovskis.

L'Espagne est également distinguée parce que son déficit structurel augmentera vraisemblablement et qu'elle dépassera son objectif de déficit nominal, selon la Commission. Mais des législatives auront lieu en Espagne le 20 décembre et il est probable que la CE attendra qu'un nouveau gouvernement renvoie un nouveau texte budgétaire pour 2016 avant de prendre la moindre initiative.   Suite...