Attentats-Un fonds de réassurance pour indemniser les entreprises

mardi 24 novembre 2015 18h20
 

* Le Gareat a été créé après les attentats de 2001 aux Etats-Unis

* L'Etat et la CCR prennent en charge les indemnisations au-delà de E2,4 mds de dégâts

* Les victimes exclues du champ d'indemnisation du Gareat

* La mairie de Paris a débloqué une aide de E600.000 pour 15 commerçants

par Matthieu Protard et Maya Nikolaeva

PARIS, 24 novembre (Reuters) - Les commerces et salles de spectacles parisiens, dont les activités ont été durement affectées par les attentats du 13 novembre, devraient sans trop de difficultés obtenir réparation auprès de leurs assureurs, la France ayant mis sur pied un dispositif spécial d'indemnisation après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Plusieurs grands magasins, comme le Printemps, les Galeries Lafayette et le BHV Marais, ainsi que d'autres enseignes parisiennes avaient décidé, par mesure de sécurité, de baisser leurs rideaux pendant le week-end qui a suivi les attaques de Paris et de Saint-Denis.

Des cinémas parisiens sont aussi restés fermés, tandis que le groupe U2 a préféré reporter son concert prévu le 14 novembre à Paris-Bercy. Des petits commerces ont en outre été privés de clients en raison des périmètres de sécurité établis par les forces de l'ordre.

Pour l'heure, aucune estimation officielle concernant les dégâts matériels et les pertes économiques n'est disponible auprès des assureurs et des pouvoirs publics.   Suite...