LEAD 1-Cameron annonce un effort de 17 mds pour moderniser la défense

lundi 23 novembre 2015 18h39
 

(Actualisé avec précisions sur le contenu du livre blanc)

par Kylie MacLellan et Sarah Young

LONDRES, 23 novembre (Reuters) - La Grande-Bretagne va augmenter ses dépenses dans le secteur de la défense face à la menace croissante des islamistes radicaux, a déclaré lundi David Cameron, en insistant sur la nécessité de disposer de forces de réaction rapide à la lumière des attentats du 13 novembre en France.

Après s'être rendu à Paris dans la matinée pour affirmer le soutien de la Grande-Bretagne à la France après ces attentats, qui ont fait 130 morts, le Premier ministre britannique a exposé devant le Parlement à Londres un plan quinquennal dont l'une des conséquences sera un investissement supplémentaire de 12 milliards de livres (environ 17 milliards d'euros) sur les 10 ans à venir pour porter les dépenses de sécurité et de défense à 178 milliards de livres.

Ce livre blanc sur la Défense, qui prévoit notamment l'achat de huit bateaux à BAE Systems et de neuf avions de surveillance maritime à Boeing, inclut aussi une réduction de 30% des effectifs civils du ministère de la Défense pour éviter tout dérapage budgétaire.

"Comme les meurtres dans les rues de Paris nous le rappellent si crûment, (l'Etat islamique) n'est pas une espèce de problème lointain à des milliers de kilomètres de distance, c'est une menace directe pour notre sécurité chez nous et à l'étranger", a dit David Cameron.

Détaillant la liste des dépenses nouvelles, notamment les fonds consacrés aux services de renseignement et la priorité accordée aux Etats fragiles dans la distribution de l'aide étrangère, le Premier ministre conservateur a ajouté: "Aucune de ces capacités n'est un supplément optionnel, ces investissements constituent un acte relevant de l'intérêt clairvoyant pour garantir notre prospérité et notre sécurité futures."

La Grande-Bretagne veut être en mesure de réagir rapidement aux crises et le gouvernement va mettre en place un nouveau dispositif d'urgence face aux attentats, doté de 10.000 militaires d'astreinte.

  Suite...