BOURSE-Solucom monte, nouveau projet d'acquisition en Europe

lundi 23 novembre 2015 11h05
 

PARIS, 23 novembre (Reuters) - L'action Solucom signe lundi matin l'une des plus fortes hausses du CAC Mid & Small, la société de conseil en management étant entrée en négociation exclusive avec Management Consulting Group pour le rachat d'une partie des activités européennes de sa filiale Kurt Salmon.

A 10h56, le titre du cabinet de conseil, qui a touché un plus haut historique à 61,75 euros, progresse de 7,94% à 60,66 euros dans des volumes représentant 3,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Le CAC Mid & Small recule de 0,38% dans des volumes équivalents à 25% de leur moyenne journalière habituelle.

Les négociations annoncées par Solucom concernent les activités de Kurt Salmon en France, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg et au Maroc ainsi que des activités Financial Services et CIO Advisory de l'entreprise aux Etats-Unis.

En revanche, les activités retail et biens de consommation ("consumer goods") situées hors de France, notamment Kurt Salmon UK et Germany, ne font pas partie de ce projet.

"Cette opération renforce la présence du groupe en Europe, qui n'en est pas à sa première acquisition internationale", a commenté un trader en poste à Paris.

En se rapprochant, Solucom et le périmètre cible de Kurt Salmon se fixeraient l'ambition de créer un acteur de tout premier plan sur le marché du conseil, indique le cabinet dans son communiqué.

Le nouvel ensemble afficherait un chiffre d'affaires total de l'ordre de 300 millions d'euros, figurerait parmi les leaders du conseil en Europe et se hisserait instantanément dans le top 3 en France, selon Solucom.

Solucom a annoncé en février l'acquisition du cabinet de conseil Hudson & Yorke basé à Londres, suivie en avril de la finalisation du rachat du fonds de commerce d'Hapsis, spécialisé dans la gestion des risques et la sécurité numérique, avant de racheter en juillet le suisse Arthus Technologies, spécialisé dans les technologies de l'information et de la communication.

Le communiqué:

bit.ly/1Yp3h9b (Raphaël Bloch, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)