Les institutions recommandent de verser une aide à la Grèce

vendredi 20 novembre 2015 14h59
 

BRUXELLES, 20 novembre (Reuters) - Les institutions représentant les créanciers de la Grèce ont recommandé le versement d'une nouvelle tranche d'aide à Athènes mais la décision définitive pourrait ne pas intervenir avant la réunion des ministres des Finances de la zone euro prévue lundi, ont déclaré vendredi des responsables européens.

Malgré des réticences au sein de la coalition au pouvoir à Athènes, le Parlement grec a approuvé jeudi un paquet de mesures exigées par les créanciers du pays avant le déblocage d'une nouvelle tranche de deux milliards d'euros, dans le cadre du programme d'aide conclu en juillet, d'un montant global de 86 milliards d'euros.

Ce vote des députés grecs doit aussi permettre le versement de jusqu'à 10 milliards d'euros pour recapitaliser les quatre principales banques grecques.

Malgré l'avis positif émis par la Commission européenne, cette dernière juge qu'il manque encore une réforme et que trois autres doivent être suivies d'effet dans le programme voté par le Parlement grec, ont dit des responsables de la zone euro.

"Je ne pense pas qu'une décision définitive sur le versement sera prise aujourd'hui, plutôt lundi", a dit l'une de ces sources.

"Je pense que c'est une affaire conclue et qu'ils obtiendront les 2+10 milliards mais certaines étapes ne sont toujours pas franchies à ce jour, donc quelques jours sont encore nécessaires", a ajouté cette source.

Les représentants des ministères des Finances de la zone euro doivent s'entretenir aujourd'hui et pourraient de nouveau discuter par visioconférence dimanche.

Selon une autre source, le secteur bancaire grec pourrait n'avoir besoin que de six à neuf milliards d'euros pour être recapitalisé. La décision sur cette aide pourrait donc ne mentionner qu'un plafond de 10 milliards. (Jan Strupczewski; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)