LEAD 2-France-L'accident d'un TGV en Alsace dû à une vitesse excessive

jeudi 19 novembre 2015 15h58
 

(Actualisé avec précisions)

PARIS, 19 novembre (Reuters) - L'accident d'une rame d'essai du TGV Est qui a fait onze morts samedi dernier en Alsace a été provoqué par une vitesse excessive, a déclaré jeudi Christian Cochet, directeur de l'audit et des risques à la SNCF.

Le train effectuait un parcours d'essai entre Saverne et Strasbourg, sur le deuxième tronçon de la ligne à grande vitesse du TGV Est, long de 106 km, qui doit entrer en service en avril 2016.

Il roulait à 265 km/h à l'entrée de la courbe qui amorce la phase de jonction avec le réseau classique, au lieu des 176 prescrits à cet endroit par le protocole d'essai, a dit Christian Cochet. Sa vitesse était de 247 km/h au moment même du déraillement.

"Les investigations réalisées par les enquêteurs n'ont pas permis d'identifier d'autres origines possibles de ce déraillement", a-t-il précisé.

La séquence de freinage, pour parvenir à la vitesse autorisée, aurait dû intervenir "au moins un kilomètre plus tôt", a ajouté le responsable sécurité de la compagnie ferroviaire.

Le conducteur du TGV, qui est sorti vivant de l'accident, avait assuré avoir respecté les limitations de vitesse.

Sous l'effet de la force centrifuge, les six wagons sont sortis des voies en abordant la courbe, à l'entrée d'un pont, et sont tombés cinq mètres plus bas en se disloquant dans un champ ou dans le canal de la Marne au Rhin pour la motrice de queue.

  Suite...