France-Equilibre en vue entre offre et demande de gaz cet hiver

jeudi 19 novembre 2015 11h43
 

PARIS, 19 novembre (Reuters) - L'équilibre entre l'offre et la demande de gaz devrait pouvoir être assuré cet hiver en France, y compris par grand froid, selon les prévisions fournies jeudi par GRTgaz, le gestionnaire de la majeure partie du réseau de transport français.

Cette perspective repose sur les données observées en matière de stockages et de capacités d'entrées mais aussi sur les prévisions de comportement des fournisseurs, a précisé dans un communiqué la société, dont Engie détient 75% du capital.

"En cas de vague de froid, l'analyse de GRTgaz montre que la continuité d'alimentation pourrait être assurée en s'appuyant sur tous les points d'entrée du réseau et notamment sur les émissions des terminaux méthaniers de Fos (Bouches-du-Rhône NDLR) et Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique NDLR)", a-t-elle indiqué.

Le réseau de transport est aussi prêt à accueillir les flux de gaz en provenance du nouveau terminal méthanier de Dunkerque (Nord), dont la mise en service est prévue pour cet hiver.

"On démarre l'hiver avec un niveau de stocks qu'on peut qualifier de normal, ni exceptionnellement élevé, ni anormalement bas", a ajouté lors d'une conférence de presse le directeur général de GRTgaz, Thierry Trouvé.

La société applique en outre depuis le 1er octobre le code européen portant sur l'équilibrage du système, qui impose aux utilisateurs d'amener désormais sur le réseau les quantités de gaz correspondant aux quantités livrées à leurs clients.

Thierry Trouvé a indiqué que GRTgaz, qui possède et exploite 32.150 kilomètres de canalisations enterrées et 27 stations de compression, avait renforcé la protection de ses installations depuis les attentats perpétrés à Paris vendredi.

"On est en liaison permanente avec les autorités (...), on est amenés à suivre leurs recommandations (...). Pour une entreprise comme la nôtre, c'est forcément plus de dépenses ; ce sont des éléments (...) qui, quand on fera la mise à jour pour les prochains tarifs, feront partie de la discussion avec le régulateur pour l'avenir", a-t-il souligné.

La consommation de gaz en France avait progressé de 5,1% au cours de l'hiver 2014-2015 par rapport à l'hiver précédent en raison de températures plus froides. Une vingtaine d'alertes avaient été lancées sur le réseau et le stock de sécurité de GRTgaz avait dû être utilisé à 10 reprises pour assurer son équilibre.   Suite...