GESTION-France-Les banques centrales dopent les fonds en octobre

mercredi 18 novembre 2015 13h29
 

* Gain de 6,21% sur janvier-octobre des fonds vendus en
France
    * Progression de 9,11% pour les gestions actions, +4,36%
pour les fonds obligataires
    * Collecte de 17,863 mds en octobre

    par Alexandre Boksenbaum-Granier
    PARIS, 18 novembre (Reuters) - A l'exception des fonds
investis dans les matières premières, les gestions vendues en
France ont toutes repris des couleurs au mois d'octobre,
soutenues par les déclarations des banques centrales après un
troisième trimestre plombé par les inquiétudes autour des
marchés émergents, Chine en tête.
    L'ensemble des fonds vendus en France a progressé de 6,21%
entre janvier et octobre après une hausse de 1,4% sur les neuf
premiers mois de l'année, montrent les données compilées par
Lipper, filiale de Thomson Reuters.
    Les fonds obligataires ont vu leur hausse passer de 1,57% à
4,36% entre les deux périodes, pendant que les gestions actions
ont très fortement accéléré, à +9,11% entre janvier et octobre,
contre +1,62% à fin septembre.
    Seuls les fonds de matières premières ont vu leur situation
se dégrader (-14,93% entre janvier et octobre après -12,77%
entre janvier et septembre) dans le sillage de la baisse des
cours du pétrole et des métaux, dans un environnement marqué par
les doutes sur la demande mondiale.    
    A titre de comparaison, l'indice SBF 120 dividendes
réinvestis affiche un gain de 17,11% sur les dix
premiers mois de l'année, contre une hausse cumulée de 6,92% sur
les trois premiers trimestres de 2015.
    "Le mois d'octobre aura été particulièrement favorable aux
actifs risqués en général et en particulier aux marchés actions,
qui affichent le plus fort rebond depuis avril 2009. Les raisons
d'un tel retournement sont multiples", relève dans une note
Benjamin Melman, directeur allocation d'actifs et dettes
souveraines chez Edmond de Rothschild Asset Management (France).
    
    "UNE PROACTIVITÉ PEU COMMUNE"
    Et Benjamin Melman de citer: une correction exagérée des
marchés durant l'été, des signes de stabilisation de l'économie
chinoise, la clarification de la Réserve fédérale américaine sur
ses intentions après une communication estivale "plus
hasardeuse", ainsi que le discours très volontariste de Mario
Draghi quant à une action imminente d'assouplissement
supplémentaire de la BCE.
    Le président de la Banque centrale européenne a promis au
mois d'octobre que l'institution débattrait en décembre de
l'opportunité d'agir davantage pour soutenir les prix et
l'activité. 
    "La BCE fait preuve d'une proactivité peu commune, replacée
dans son histoire, en avançant le besoin d'un assouplissement
supplémentaire (via davantage de quantitative easing et/ou d'une
baisse du taux de dépôt)", estime Benjamin Melman.    
    Mario Draghi a répété cet engagement à plusieurs reprises
depuis, en soulignant notamment la faiblesse de l'un des
indicateurs les plus suivis de l'évolution des prix dans la zone
euro. 
    "La politique accommodante de la BCE devrait se confirmer et
constituer un environnement positif pour les actions, dans un
contexte de croissance réelle - y compris en France - bien que
globalement modeste", juge Neuflize OBC dans la dernière lettre
de son conseil en investissements.
    S'agissant des souscriptions, la collecte a atteint 17,863
milliards d'euros au mois d'octobre pour les fonds de droit
français, selon un extrait de la note mensuelle OPCVM
d'EuroPerformance.
    Les chiffres compilés par l'agence spécialisée dans la
mesure de l'analyse de la performance des fonds d'investissement
européens montrent que les fonds de trésorerie ont collecté
17,042 milliards d'euros, les gestions obligataires 680,78
millions et les fonds actions 335,95 millions.
    
    TABLEAU DE LA PERFORMANCE DES FONDS À FIN OCTOBRE 
  Catégorie   Nombre  janvier-  janvier-s   Un an    Volatilité
  d'actifs            octobre   eptembre   glissant  sur 3 ans
  -----------------------------------------------------------
 Alternatifs     647      3,08       1,92      3,12        9,24
 Obligataire   1.894      4,36       1,57      4,56        5,49
 Matières         31    -14,93     -12,77    -18,54       10,89
 premières                                           
 Actions       3.669      9,11       1,62     11,75       15,08
 Diversifié    1.571      4,50       0,78      6,41        7,19
 Monétaire       415      2,38       1,46      2,37        1,90
 Autre            33      2,31      -1,00      4,59       10,49
 Immobilier        1      0,00       0,00      0,84       11,98
  -----------------------------------------------------------
 Total         8.261      6,21       1,40      7,80       10,29
    Source : Lipper IM
    (A l'exception du nombre de fonds, les données sont en %)
    
    * LE POINT sur la gestion d'actifs en France 
         

 (Edité par Dominique Rodriguez)