Le nouveau gouvernement polonais annonce un plan de relance

mercredi 18 novembre 2015 12h24
 

VARSOVIE, 18 novembre (Reuters) - La nouvelle Première ministre polonaise Beata Szydlo a annoncé mercredi que son gouvernement allait augmenter les allocations familiales, abaisser l'âge légal de départ à la retraite et amplifier les allègements d'impôts des ménages dans les cent premiers jours de son mandat.

Dans son discours de politique générale devant les députés, la dirigeante du parti conservateur Droit et justice (PiS) s'est également opposée au plan de répartition des réfugiés arrivés en Europe préparé par la Commission européenne.

Exporter les problèmes au sein de l'UE ne relève pas de la solidarité, a-t-elle dit.

"Nous devons préserver les classes moyennes de la trappe fiscale, amplifier la croissance économique", a-t-elle dit en expliquant la politique économique qu'elle entend conduire. La trappe fiscale décrit la situation où un ménage dont les revenus bruts progressent voit ses revenus disponibles baisser du fait d'une augmentation de ses impôts.

Le gouvernement, fruit de la victoire du PiS aux législatives du 25 octobre, va également consacrer 1.000 milliards de zlotys (environ 235 milliards d'euros) à un plan d'innovation et de relance de la croissance fondée sur l'investissement.

Il entend financer ces mesures en laissant filer le déficit public et en introduisant de nouvelles taxes sur les banques et les supermarchés. "Des impôts sectoriels, sur les banques et les supermarchés, seront mis en place", a poursuivi Beata Szydlo.

Le déficit public devrait se creuser de 1.000 à 1.500 milliard de zlotys supplémentaires (entre 235 et 350 milliards d'euros) en 2016, a-t-elle précisé. Les nouvelles rentrées sont estimées elles à 1.000 milliard de zlotys. (Anna Koper et Pawel Sobczak; Henri-Pierre André pour le service français)