LEAD 1-Tsinghua Unigroup va investir massivement dans les semi-conducteurs

lundi 16 novembre 2015 11h37
 

(Actualisé avec commentaires, précisions)

PEKIN/HONG KONG, 16 novembre (Reuters) - Le chinois Tsinghua Unigroup a l'intention d'investir 300 milliards de yuans (43,85 milliards d'euros) sur cinq ans afin de créer le troisième fabricant mondial de semi-conducteurs, a annoncé lundi le président de ce conglomérat public, spécialisé dans l'industrie de haute technologie.

Zhao Weiguo a précisé à Reuters dans une interview que Tsinghua Unigroup, contrôlé par l'Université de Tsinghua dont le président chinois Xi Jinping est un ancien étudiant, était en négociations avec une société basée aux Etats-Unis dans le secteur des semi-conducteurs.

Il a ajouté qu'un accord pourrait être bouclé dès la fin du mois. Il n'a pas voulu donner plus de détails mais a dit que le rachat d'une participation majoritaire était peu probable, le secteur étant jugé trop "sensible" par le gouvernement américain.

"Si on ne peut pas figurer dans le trio de tête, il sera très difficile de développer l'activité dans le secteur des semi-conducteurs", a dit Zhao Weiguo, rappelant que la Chine importait plus de puces que de pétrole chaque année.

"Les cinq prochaines années sont cruciales (...) Il y a un marché immense qui s'ouvre à nous."

Actuellement, Qualcomm arrive en troisième position sur le marché mondial des semi-conducteurs, derrière Samsung Electronics et Intel, le numéro un, dont la capitalisation s'élève à 151,5 milliards de dollars.

Le montant que Tsinghua Unigroup compte investir est presque équivalent au chiffre d'affaires d'Intel l'an dernier et pourrait perturber le marché des puces mémoires flash NAND, utilisées pour stocker de la musique, des images et d'autres données dans les appareils mobiles. Les cinq premiers fabricants mondiaux contrôlent plus de 90% du marché des puces NAND après des années de manoeuvres pour en écarter les petits acteurs.

  Suite...