France-La prévision de déficit public 2015 "vraisemblable"-HCFP

vendredi 13 novembre 2015 09h09
 

PARIS, 13 novembre (Reuters) - L'objectif d'un déficit public de la France ramené à 3,8% du produit intérieur brut cette année sera vraisemblablement tenu, estime le Haut conseil des dépenses publiques.

Dans un avis publié vendredi avant la présentation du projet de loi de finances rectificative de fin d'année, il insiste juste sur le fait que l'amélioration de 0,3 point du solde structurel (hors impact de la conjoncture) du déficit serait cette année nettement inférieure aux exercices précédents (un point en moyenne entre 2011 et 2013, 0,6 point en 2014).

"Cet ajustement est en-deçà de l'ajustement minimum de 0,5 point de PIB prévu par les règles européennes du Pacte de stabilité et de croissance pour les pays qui n'ont pas atteint l'équilibre structurel", relève-t-il.

S'agissant de la prévision de croissance, que le gouvernement maintient à 1,0% pour l'ensemble de 2015, le Haut conseil la juge toujours "prudente".

L'annonce par l'Insee vendredi d'une hausse de 0,3% du PIB au troisième trimestre fait que, même en cas de stagnation de l'économie au quatrième trimestre, 2015 se soldera par une croissance de 1,1% de l'économie française.

Pour le déficit public, le gouvernement s'en tient également à son objectif de 3,8% fin 2015 après 3,9% en 2014 et le HCFP considère cette prévision "comme vraisemblable".

Il souligne toutefois que le respect de l'objectif de gel ("zéro valeur") des dépenses de l'État hors charges de la dette et pensions est "rendu plus difficile par les nouvelles dépenses décidées en cours d'année, qui s'ajoutent aux dépassements récurrents de crédits" comme ceux des opérations militaires extérieures et des prises en charge de dépenses sociales par l'Etat.

"Il nécessitera donc un pilotage très strict jusqu'à la fin de l'année", écrit le conseil dans son avis. (Yann Le Guernigou, édité par Emmanuel Jarry)