12 novembre 2015 / 13:42 / dans 2 ans

Airbnb se veut rassurant vis-à-vis des municipalités

PARIS, 12 novembre (Reuters) - Airbnb a fait un geste d‘apaisement à destination des municipalités, s‘engageant à veiller à ce que ses membres respectent les règles fiscales et promettant de ne pas perturber le marché immobilier des villes dans lesquelles il est implanté.

Le site de location entre particuliers qui a bouleversé l‘hôtellerie mondiale en seulement sept ans d‘existence, a publié mercredi sur son site internet une série d‘engagements.

Alors qu‘il organise à Paris une vaste conférence de deux jours pour ses membres, Airbnb promet de s‘assurer que ses “hôtes” paient leurs taxes hôtelières et d‘être transparent en matières de données et d‘informations.

Il assure aussi vouloir oeuvrer avec la communauté de ses membres pour éviter, le cas échéant, que les locations de courte durée “ne viennent impacter la disponibilité des locations de longue durée”.

Pour y parvenir, les hôtes devront s‘engager à ne louer que leur résidence principale pour de courtes durées.

“Nous avons conscience qu‘il faudra du temps pour mettre en place des engagements, car nous procéderons ville par ville”, indique le site.

Mais ces engagements se traduiront par des actions concrètes qui contribueront au renforcement des communautés de partage de logements, ajoute-t-il.

Airbnb, qui serait valorisé autour de 25 milliards de dollars, propose aujourd‘hui plus de deux millions d‘annonces dans plus de 34.000 villes et 190 pays.

Le site, qui a connu une croissance explosive et qui exerce une concurrence jugée déloyale par le secteur hôtelier, devrait avoir doublé le nombre de ses réservations cette année, à environ 80 millions de nuités, selon des sources proches du dossier.

Il réalise environ la moitié de ses revenus en Europe - Paris, avec environ 60.000 annonces, est la ville la plus importante pour le site - et environ 30% aux Etats-Unis.

Ces promesses interviennent une semaine après le rejet par les électeurs de San Francisco, siège d‘Airbnb, d‘une initiative visant à limiter l‘usage de la plate-forme.

Voir aussi :

* Accor prépare de nouvelles recettes face à Airbnb

* Les palaces parisiens s‘alarment à leur tour de la menace Airbnb

Andrew Callus et Pascale Denis, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below