LEAD 2-E.ON annonce une perte nette record sur neuf mois

mercredi 11 novembre 2015 14h06
 

* Dépréciation de 8,3 mds sur l'électricité, pétrole et gaz

* Perte nette 9 mois 6,1 mds c. perte 14 mlns un an plus tôt

* L'action en nette hausse (Actualisé avec des précisions, contexte, citations, cours de Bourse)

par Christoph Steitz

FRANCFORT, 11 novembre (Reuters) - Le géant allemand des services aux collectivités E.ON a déprécié la valeur de ses centrales électriques et de ses actifs pétroliers et gaziers à hauteur de 8,3 milliards d'euros, soit l'équivalent de près de la moitié de sa capitalisation, l'amenant à publier mercredi la plus forte perte nette trimestrielle de son histoire.

Cette provision atteste des difficultés rencontrées par ces activités avant leur scission prévue l'an prochain. Les compagnies d'électricité allemandes ploient sous l'effet de la concurrence des énergies renouvelables, d'une chute des prix de gros de l'électricité et de la décision de l'Allemagne de renoncer à l'énergie nucléaire.

Face à cette situation, E.ON avait annoncé l'an passé son intention de scinder en 2016 son activité de négoce énergétique, ses actifs pétroliers et gaziers et la plus grande partie de son segment production d'électricité et de les regrouper au sein d'une nouvelle entité baptisée Uniper.

En raison de la pression des législateurs, l'électricien a en revanche renoncé en septembre à placer dans Uniper ses activités nucléaires, ce qui lui aurait permis de transférer également les 16,6 milliards d'euros de provisions passées au titre du démantèlement de ses centrales.

Le groupe de services aux collectivités entend ainsi se recentrer sur les renouvelables, les réseaux et les services. Il est à ce jour le seul en Europe à avoir pris une décision aussi radicale.   Suite...