Carlsberg annonce 1,34 md de charges exceptionnelles

mercredi 11 novembre 2015 08h29
 

COPENHAGUE, 11 novembre (Reuters) - Carlsberg a annoncé mercredi 10 milliards de couronnes danoises (1,34 milliard d'euros) de charges de dépréciation et de restructuration et une réduction de 15% de ses effectifs d'encadrement, des mesures censées faciliter son retour à la croissance.

La majeure partie des nouvelles charges ont été inscrites dans les comptes du troisième trimestre et le groupe dit désormais tabler sur une baisse de près de 10% de son bénéfice d'exploitation annuel alors qu'il l'attendait jusqu'à présent en hausse.

Le brasseur danois est depuis longtemps déjà en difficulté en Russie et en Ukraine, où il réalise plus d'un quart de son bénéfice d'exploitation, mais les charges annoncées mercredi incluent aussi l'impact de restructurations en Grande-Bretagne et en Chine.

Les charges portant sur la Russie représentent cinq milliards de couronnes, la Chine quatre milliards et la Grande-Bretagne 600 millions.

Les comptes du quatrième trimestre incluront 1,0 à 1,5 milliard de couronnes de charges de dépréciation et de restructuration, a précisé la société.

"Prenant acte du fait que l'évolution des bénéfices ces dernières années n'a pas été satisfaisante, nous adoptons de nouvelles mesures pour préparer l'avenir de Carlsberg Group", a déclaré le directeur général, Cess 't Hart, cité dans un communiqué.

"Le processus de revue stratégique est en bonne voie pour faire l'objet d'une communication d'ici la fin du premier trimestre de l'an prochain."

Pour le troisième trimestre de cette année, Carlsberg a publié un bénéfice d'exploitation hors exceptionnels de 3,47 milliards de couronnes, supérieur au consensus des estimations d'analystes qui le donnait à 3,19 milliards.

Mais le groupe affiche une perte avant impôt de 4,6 milliards après prise en compte des charges exceptionnelles, à comparer à un bénéfice imposable de 3,0 milliards l'an dernier. (Sabina Zawadzki; Marc Angrand pour le service français)