Direction et syndicats de Volkswagen affichent leur unité

lundi 9 novembre 2015 18h03
 

BERLIN, 9 novembre (Reuters) - La direction et les représentants syndicaux de Volkswagen ont annoncé lundi qu'ils décideraient conjointement des mesures à mettre en oeuvre, aussi bien en termes d'économies que de production, pour faire face au scandale des émissions polluantes.

Cette initiative, annoncée alors que le conseil de surveillance du groupe était réuni depuis le début de l'après-midi au siège du constructeur automobile allemand à Wolfsburg, vise à apaiser les tensions croissantes entre la direction et les syndicats.

"Dans la situation difficile actuelle, nous devons prendre des décisions communes qui tiennent compte aussi bien de la rentabilité que de l'emploi", écrivent dans un communiqué conjoint le président du directoire, Matthias Müller, et le conseil d'entreprise, la plus haute instance représentative des salariés au sein de l'entreprise.

Ils ajoutent qu'ils discuteront au cours des dix prochains jours des investissements et de l'utilisation des capacités de production.

Le président du conseil d'entreprise, Bernd Osterloh, a déclaré vendredi que le patron de la marque Volkswagen, Herbert Diess, avait rompu les règles de la cogestion en annonçant le mois dernier un programme d'économies d'un milliard d'euros par an. Il a réclamé l'ouverture immédiate de discussions avec la direction du groupe.

Les représentants syndicaux ont aussi été irrités par la décision d'Herbert Diess de geler les promotions des cadres au sein de la marque VW, limitant de fait l'influence du conseil d'entreprise, a déclaré lundi une source proche du conseil de surveillance du groupe.

(Andreas Cremer; Bertrand Boucey pour le service français)