France-Macron veut accélérer l'adaptation au numérique

lundi 9 novembre 2015 13h24
 

PARIS, 9 novembre (Reuters) - Emmanuel Macron a esquissé lundi les grandes lignes de sa deuxième grande loi, qui vise à aider l'économie française à s'adapter à la révolution numérique et faire en sorte que chacun trouve sa place dans cette transformation.

Comme la loi sur la croissance et l'activité votée cet été, le nouveau texte du ministre de l'Economie traitera d'une multiplicité de sujets : financement des entreprises innovantes marché du travail, formation mais aussi modernisation des secteurs comme la santé, la mobilité, les médias.

Présentant lundi cette future loi baptisée Nouvelles opportunités économiques (Noé), Emmanuel Macron a déclaré que la France n'avait de toutes façons "pas le choix" face à la révolution numérique.

"Tous les secteurs sont touchés ou vont être touchés et sans doute ne mesure-t-on pas bien la rapidité avec laquelle certains le seront", a-t-il dit lors d'un colloque organisé à Bercy. "Lutter contre ces changements serait une erreur profonde."

Le nouveau projet se donne pour but de transformer les risques identifiés en opportunités en favorisant tout autant l'innovation, l'agilité des entreprises dans les secteurs installés que le financement des starts-ups.

Il faudra attendre la mi-décembre pour que le travail engagé débouche sur l'annonce de premières mesures. D'autres suivront en janvier pour nourrir le projet de loi qui sera débattu ensuite au Parlement.

FONDS DE PENSION A LA FRANÇAISE

Emmanuel Macron a évoqué lundi quelques pistes comme une adaptation du cadre fiscal pour permettre le financement en fonds propres des jeunes entreprises en forte croissance, un secteur peu développé dans la finance française.   Suite...