BOURSE-Coface monte, JPMorgan décèle plusieurs facteurs de soutien

lundi 9 novembre 2015 10h27
 

PARIS, 9 novembre (Reuters) - L'action Coface signe lundi matin l'une des meilleures performances de l'indice SBF 120 en Bourse, où l'assureur crédit bénéfice d'une note de JPMorgan dans laquelle le courtier a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "surpondérer" en décelant plusieurs facteurs de soutien.

A 10h21, le titre gagne 4,21% à 8,746 euros dans des volumes représentant déjà la moitié (51%) de ceux réalisés en moyenne sur une séance complète au cours des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, le SBF 120 recule de 0,32% dans des volumes équivalents à 15% de leur moyenne journalière habituelle.

JPMorgan salue dans sa note trois éléments en faveur de Coface: la réduction de l'exposition du groupe aux marchés émergents, la baisse des coûts qui devrait être détaillées d'ici fin 2016 et une solvabilité "solide".

"Notre thèse d'investissement est que Coface va stabiliser les pertes qu'il a essuyées dans les marchés émergents au cours des neuf premiers mois de 2015, limiter la baisse des prix dans ses principaux marchés que sont la France et l'Allemagne, et compenser en partie la perte de 30 millions d'euros de l'activité de garantie de l'Etat français avec 20 millions d'euros de réduction de coûts", estime le courtier.

En juillet dernier, Coface avait annoncé étudier la mise en oeuvre d'un plan d'efficacité opérationnelle visant à réduire sa structure de coûts.

La société a rassuré la semaine dernière les investisseurs avec un résultat net et un ratio combiné sur les neuf premiers mois de 2015 légèrement au-dessus des attentes.

JPMorgan, qui a également relevé son objectif de cours sur le titre de 11 à 11,30 euros, juge en outre la valorisation de Coface attrayante.

Selon des données Thomson Reuters, la valeur se négocie 8,6 fois ses résultats attendus pour les douze prochains mois (PE) et 0,7 fois sa valeur comptable (PB), contre, en moyenne, un PE de 11 et un PB de 1,0 pour ses concurrents en Europe. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)