LEAD 1-Brésil-Vingt-cinq disparus après rupture d'un barrage minier -maire

samedi 7 novembre 2015 20h21
 

(nombre de disparus revu à la hausse)

MARIANA, Brésil, 7 novembre (Reuters) - Vingt-cinq personnes, dont treize mineurs, étaient portées disparus samedi, au surlendemain de la rupture d'un barrage au niveau d'une importante mine de fer du Brésil, a déclaré samedi le maire de la ville de Mariana, Duarte Junior.

Si un seul décès est confirmé à ce jour, le bilan des morts risque fort de s'alourdir dans les jours à venir, alors que les équipes de secours s'efforcent d'atteindre des villages à plus de 80 km en aval, envahis par un énorme flot de boue rouge, ont déclaré samedi les autorités locales.

Le gouverneur du Minas Gérais a décrit la coulée de boue comme la pire catastrophe écologique dans cet Etat.

"Le bilan des morts va s'alourdir, c'est certain(...). Le nombre de disparus va augmenter parce que nous contactons les habitants de Bento (Rodrigues) et certaines personnes sont toujours portées manquantes", a déclaré à la presse Duarte Junior.

Les barrages retenaient les eaux usées issues d'une mine de fer produisant 30 millions de tonnes de minerai par an. La mine, qui appartient à Vale et BHP Billiton, est exploitée par la compagnie Samarco.

Des murs d'eau boueuse ont déferlé jeudi, envahissant Bento Rodrigues, une localité de 600 habitants, et inondant brutalement d'autres secteurs, loin de la mine à ciel ouvert.

(Stephen Eisenhammer; Eric Faye pour le service français)