LEAD 2-Avant la COP21, Obama dit non au projet d'oléoduc Keystone XL

vendredi 6 novembre 2015 20h45
 

(Actualisé avec nouvelles réactions, contexte, cours)

par Timothy Gardner et Jeff Mason

WASHINGTON, 6 novembre (Reuters) - Barack Obama a rejeté vendredi le projet d'oléoduc Keystone XL entre le Canada et les Etats-Unis, accordant une victoire emblématique aux défenseurs de l'environnement à un mois de la COP21, la conférence internationale de Paris sur le changement climatique.

"L'oléoduc n'apporterait pas de contribution significative à long terme à notre économie", a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse. Il a expliqué qu'un feu vert au projet ne permettrait pas de faire baisser les prix à la pompe et que faire venir du Canada du pétrole brut "plus sale" n'améliorerait pas la sécurité énergétique des Etats-Unis.

Le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, a par la suite déclaré que Keystone XL aurait "favorisé l'extraction de l'un des pétroles les plus sales de la planète".

Le projet de huit milliards de dollars (7,4 milliards d'euros) défendu par la compagnie TransCanada visait à construire un oléoduc de près de 1.900 km et d'une capacité de 830.000 barils par jour pour relier des gisements de sables bitumineux dans l'Alberta, au Canada, au réseau existant aux Etats-Unis.

Son rejet pourrait permettre à Washington, l'un des plus gros producteurs de gaz à effet de serre de la planète, d'arriver en meilleure position à la COP21, qui débutera le 30 novembre avec pour objectif un accord mondial sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Barack Obama a confirmé vendredi qu'il viendrait lui-même à Paris.

  Suite...