Libor-Deux ex-traders de Rabobank reconnus coupables aux USA

jeudi 5 novembre 2015 17h55
 

NEW YORK, 5 novembre (Reuters) - Deux anciens traders britanniques du groupe néerlandais Rabobank ont été reconnus jeudi coupables de fraude lors du premier procès américain sur la manipulation des taux interbancaires Libor, au coeur de plusieurs enquêtes internationales impliquant certaines des plus grandes banques du monde.

Anthony Allen, ancien directeur de la liquidité et des finances de Rabobank, et Anthony Conti, un ancien trader de la banque, ont été reconnus coupables d'association de malfaiteurs et de fraude informatique un jury fédéral de Manhattan.

Le groupe bancaire néerlandais a accepté en 2013 de verser un milliard de dollars pour mettre un terme aux enquêtes américaines et européennes qui le visaient dans l'affaire du Libor. Cet accord n'a pas mis fin aux investigations visant certains de ses anciens salariés, dont les deux traders qui viennent de comparaître devant la justice américaine.

Le scandale du Libor a entraîné 22 inculpations au Etats-Unis et au Royaume-Uni et a déjà conduit des banques et des intermédiaires financiers à verser environ neuf milliards de dollars (8,2 milliards d'euros) d'amendes et d'indemnités.

La justice britannique a condamné en août Tom Hayes, un ancien trader d'UBS et de Citigroup, à 14 ans de prison dans cette affaire.

(Nate Raymond; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)