USA-Hausse inattendue de la productivité au T3

jeudi 5 novembre 2015 15h09
 

WASHINGTON, 5 novembre (Reuters) - La productivité non agricole a augmenté contre toute attente au troisième trimestre aux Etats-Unis, la diminution des effectifs des auto-entrepreneurs ayant contribué à la première baisse de la durée horaire du travail depuis six ans.

Le département du Travail a annoncé jeudi que la productivité, soit la production horaire du travail, a augmenté de 1,6% en rythme annuel après une hausse de 3,5% au deuxième trimestre.

La productivité manufacturière a augmenté à son rythme le plus soutenu en quatre ans, portée par les biens durables.

Les économistes interrogés par Reuters projetaient une productivité en baisse de 0,2% au troisième trimestre après une croissance donnée à 3,3% en première estimation le trimestre précédent.

En dépit de la croissance inattendue du troisième trimestre, la tendance reste faible pour la productivité, qui n'a augmenté que de 0,4% par rapport troisième trimestre 2014. Les économistes y voient la conséquence des désinvestissements, aboutissant à un recul sans précédent de l'intensité capitalistique, selon eux.

Une faible productivité a conduit les entreprises à embaucher plus pour augmenter la production mais cela provoque une stagnation des salaires et freine la dynamique de l'économie, affirment les économistes, ajoutant que si la productivité ne remonte pas, la croissance salariale s'en trouvera brimée même si l'économie approche du plein emploi.

La durée horaire du travail a diminué de 0,5% au troisième trimestre, une baisse inédite depuis le troisième trimestre 2009.

Le coût unitaire de la main d'oeuvre, soit le coût du travail par unité produite, a augmenté de 1,4% durant la même période. Il avait baissé de 1,8% au deuxième trimestre (-1,4% en première estimation). Par rapport au troisième trimestre 2014, il a augmenté de 2,0%.

La rémunération horaire a augmenté de 3,0% au troisième trimestre après une hausse de 1,7% le trimestre précédent. Elle affiche une hausse de 2,4% sur le troisième trimestre 2014.   Suite...