LEAD 4-Sinaï-La piste de l'attentat hautement probable, selon Londres

mercredi 4 novembre 2015 23h20
 

(actualisé avec Hammond)

LE CAIRE/MOSCOU, 4 novembre (Reuters) - Il est hautement probable que le crash de l'A321 de la compagnie russe Metrojet qui s'est écrasé samedi matin dans le Sinaï ait été provoqué par un engin explosif, a déclaré mercredi le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond.

S'exprimant après un conseil de crise présidé par le Premier ministre David Cameron, Philip Hammond a également annoncé la suspension des vols d'avions civils britanniques vers la station balnéaire égyptienne de Charm el Cheikh, d'où s'est envolé l'Airbus de Metrojet.

"Nous sommes parvenus à la conclusion que l'hypothèse selon laquelle le crash a été provoqué par un engin explosif placé à bord de l'avion est hautement probable", a déclaré le secrétaire au Foreign Office.

"A partir de maintenant, il n'y aura aucun vol passagers vers Charm el Cheikh", a-t-il dit.

Aux Etats-Unis, également, la piste terroriste se précise. Citant un responsable américain sans le nommer, la chaîne d'information américaine CNN rapporte de son côté que le crash est vraisemblablement imputable à une bombe posée par l'Etat islamique ou par un groupe affilié.

La source de CNN précise toutefois que les services de renseignements américains ne sont pas encore parvenus à une conclusion formelle.

"L'impression qui prévaut, c'est qu'un engin explosif a été introduit dans une valise ou quelque part dans l'avion", dit CNN citant sa source.

Plus tôt, une source égyptienne a déclaré à Reuters que l'A321 avait vraisemblablement explosé tout en prévenant qu'il était encore trop tôt pour dire avec certitude si l'explosion est liée à une bombe, au carburant ou à un problème de moteur, apprend-on de source égyptienne.   Suite...