Banques-Valls s'inquiète des projets du parlement européen

mercredi 4 novembre 2015 15h58
 

PARIS, 4 novembre (Reuters) - La France s'inquiète du projet de compromis qui vient d'être présenté par des parlementaires européens pour encadrer les risques de marché des grandes banques européennes, a déclaré mercredi le Premier ministre, Manuel Valls.

Le Premier ministre a dit craindre que cette version du projet pénalise injustement les grandes banques françaises ainsi que la Deutsche Bank.

"La proposition de compromis proposée la semaine dernière par plusieurs députés européens réduirait selon toute vraisemblance le champ des banques visées à trois établissements uniquement français et allemand et ça n'est pas acceptable", a dit Manuel Valls lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

L'Union européenne met en place une nouvelle réglementation visant à protéger les activités de banque de détail des risques liés aux activités de marché.

"Il s'agit d'encadrer les risques créés par les activités de marché, il faut donc contrôler toutes les banques potentiellement porteuses de tels risques et il y en a nettement plus de trois", a ajouté le Premier ministre. (Jean-Baptiste Vey et Yann Le Guernigou, Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)