LEAD 1-Le syndicat Ufo rejette le geste d'ouverture de Lufthansa

mercredi 4 novembre 2015 14h31
 

(Actualisé avec la réaction du syndicat)

FRANCFORT, 4 novembre (Reuters) - Le principal syndicat du personnel navigant de Lufthansa a rejeté la tentative de la direction de la compagnie aérienne pour prévenir une grève qui pourrait durer une semaine, qualifiant ses dernières propositions de "coup de pub".

L'Ufo, qui représente 19.000 salariés, a menacé lundi d'appeler à une grève du 6 au 13 novembre si la compagnie allemande n'améliore pas d'ici jeudi 16h00 GMT ses propositions sur les salaires, les retraites et les conditions de travail.

La direction de Lufthansa, qui estime que les exigences du syndicat renchériraient d'un quart le coût des retraites et pré-retraites, a toutefois accepté de lui présenter quatre versions modifiées de sa précédente proposition pour renouer le dialogue.

Nicoley Baublies, représentant de l'Ufo, a jugé que cela revenait à proposer "du vieux vin dans de nouvelles bouteilles" et confirmé la menace de grève faute de nouvelle proposition.

A la recherche de solutions pour réduire ses dépenses d'exploitation, Lufthansa est engagée dans des négociations difficiles avec les représentants des diverses catégories de personnel et a dit que les déclarations de l'Ufo avaient poussé plus de clients que d'habitude à annuler leur vol cette semaine.

La compagnie aérienne est toujours en discussion avec le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit et commencera à s'entretenir jeudi avec le puissant syndicat des services Verdi sur les conditions de retraite pour environ 33.000 salariés au sol, du fret aérien et autres employés en cabine. (Peter Mauhagen, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)