La responsable climat de l'Onu "ravie" par le scandale VW

mercredi 4 novembre 2015 02h02
 

WASHINGTON, 4 novembre (Reuters) - Le scandale Volkswagen "ravit" Christiana Figueres, la responsable en chef de la lutte contre le changement climatique à l'Onu, qui estime qu'en accélérant la production de voitures électriques et hybrides, le constructeur va accentuer la conversion du marché mondial vers des "voitures propres".

La secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) voit "une petite révolution en marche" dans la volonté annoncée le mois dernier par Volkswagen d'accorder plus d'importance aux véhicules électriques et hybrides. (voir )

Intervenant lors d'un colloque organisé par le Christian Science Monitor à Washington, Figueres a indiqué qu'elle ne pensait pas que le scandale des émissions truquées qui affecte VW depuis la mi-septembre allait nuire à l'industrie automobile.

"Je suis au contraire ravie par Volkswagen. Quelle est leur stratégie ? Nous allons en finir avec le diesel et passer aux véhicules électriques", a-t-elle dit.

Des constructeurs produisent déjà des véhicules électriques mais pour Figueres, la conversion du marché automobile mondial et l'abandon progressif des carburants fossiles doivent passer par des groupes de la taille et de l'impact du constructeur allemand. (Valerie Volcovici; Henri-Pierre André pour le service français)