Nissan inquiet du poids de l'Etat dans Renault

lundi 2 novembre 2015 10h05
 

YOKOHAMA, Japon, 2 novembre (Reuters) - Nissan Motor est préoccupé par l'influence croissante du gouvernement français au sein de son partenaire Renault , a déclaré lundi le directeur de la compétitivité du constructeur japonais, également administrateur du groupe français.

Hiroto Saikawa a précisé à des journalistes que les deux groupes avaient l'intention de renforcer leur alliance.

"Le gouvernement français a davantage voix au chapitre (dans Renault) en termes de gouvernance. Il s'agit d'un enjeu important et du point de vue de Nissan, c'est un motif d'inquiétude", a-t-il estimé en marge de la présentation des résultats trimestriels du groupe à Yokohama, au Japon.

Des sources gouvernementales et proches des deux groupes ont indiqué récemment à Reuters que le constructeur nippon avait proposé de modifier de fond en comble les termes de son alliance avec le français en montant au capital de Renault et en mettant ainsi fin à sa prépondérance héritée du montage de 2002.

(Naomi Tajitsu; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)