LEAD 1-La Bourse de Tokyo débute le mois avec une baisse de 2,1%

lundi 2 novembre 2015 08h30
 

TOKYO, 2 novembre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 2,10% lundi après la publication d'enquêtes montrant que l'économie chinoise reste fragile en dépit des mesures de relance prises par les autorités.

L'indice Nikkei a perdu 399,86 points ou 2,10% à 18.683,24 et le Topix, plus large, a cédé 31,23 points (2,00%) à 1.526,97, avec la totalité de ses 33 sous-indices sectoriels dans le rouge.

Publié dimanche, l'indice officiel des directeurs d'achats (PMI) a montré que l'activité manufacturière en Chine s'était contractée en octobre pour le troisième mois d'affilée, laissant craindre une croissance au ralenti au quatrième trimestre en dépit des mesures de relance prises par les autorités.. L'indice concurrent calculé par Caixin/Markit, publié lundi, a lui montré un huitième mois de contraction.

"Les inquiétudes liées au marché mondial ont déclenché des ventes alors que le marché était déjà enclin à des prises de bénéfices à la suite des gains enregistrés la semaine dernière", explique Hikaru Sato, analyste chez Daiwa Securities.

Le Nikkei avait pris 1,4% sur l'ensemble de la semaine dernière et il a bondi de 9,7% en octobre, sa meilleure performance mensuelle en deux ans.

Le compartiment du fer et de l'acier, fortement exposé à la Chine, a chuté de 4,4%. Kobe Steel, qui a annoncé vendredi une réduction de sa production sur fond de baisse des prix et de ralentissement de la demande intérieure, a perdu 6,5%, et ses concurrents JFE Holdings et Nippon Steel & Sumitomo Metal, qui avaient fait des annonces similaires jeudi, ont encore lâché respectivement 5,6% et 5,5%.

Les valeurs exportatrices ont cédé du terrain, avec des reculs de 2,3% pour Honda, de 2,1% pour Nissan et de 2,5% pour Panasonic.

La société de transport maritime Kawasaki Kisen (-8,8%) a été sanctionnée après ses résultats, tout comme le groupe de boissons Kirin Holdings (-5%) après avoir réduit ses prévisions de bénéfice pour l'ensemble de l'exercice.

Yahoo Japan, la filiale japonaise de l'américain Yahoo, a chuté de 9,3% à 467 yens à la suite d'un changement de recommandation de CLSA, désormais à "sous-performance" sur le titre après son bond de 13% en octobre.

A la hausse, Nitto Denko (5,4%) et TDK (+2,1%) ont été recherchés après leurs résultats. (Joshua Hunt and Ayai Tomisawa, Véronique Tison pour le service français)