Gestion-Les flux vers les actifs risqués s'amplifient

lundi 2 novembre 2015 06h00
 

* Répétition sans changement d'une dépêche publiée vendredi

    2 novembre (Reuters) - Les flux vers les fonds investis en
actifs risqués se sont amplifiés sur la semaine au 28 octobre
après les indications données par la Banque centrale européenne
(BCE) sur un possible nouvel assouplissement de sa politique
monétaire en décembre et avant que la Réserve fédérale ne laisse
la porte ouverte à un relèvement de ses taux directeurs à la
même échéance.
    Les fonds investis en actions, toutes zones géographiques
confondues, ont bénéficié de 14,6 milliards de dollars (13,15
milliards d'euros) de souscriptions nettes sur la période,
montre une étude hebdomadaire publiée vendredi par Bank of
America-Merrill Lynch.
    Les fonds dédiés aux obligations à haut rendement et en
catégorie d'investissement ont engrangé 5 milliards de dollars
et les fonds investis en matières premières ont connu une
sixième semaine consécutive d'entrées nettes (300 millions),
selon l'étude qui reprend des données d'EPFR Global, une société
de recherches spécialisée dans le suivi des flux de souscription
des grandes sociétés de gestion internationales.
    Les entrées nettes sur les fonds investis en actions, les
plus élevées en six semaines, se répartissent à hauteur de 7,8
milliards pour les actions américaines, 3,2 milliards pour les
actions européennes, 1,3 milliard pour les actions émergentes et
800 millions sur les actions japonaises.
    Sur l'obligataire, les souscriptions nettes ont porté sur
3,9 milliards de dollars pour les fonds dédiés aux titres à haut
rendement et sur 1,2 milliard pour ceux dédiés aux obligations
en catégorie d'investissement, le montant le plus élevé en 12
semaines. Les fonds investis en dettes émergentes ont en
revanche accusés des rachats nets à hauteur de 400 millions. 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):

                      Semaine au 28/10        2015
    Actions              +14,6               +24,39
    Obligataires          +2,9               +92,95
    Monétaires           +23,83              +34,38
    Matières premières    +0,3               +8,69
Sources : BAML, Global Investment Strategy, EPFR Global

 (Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat)