LEAD 1-La Bourse de Tokyo finit à un pic de deux mois

vendredi 30 octobre 2015 08h32
 

TOKYO, 30 octobre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini vendredi à un pic de clôture de plus de deux mois, portée par un article de presse disant que le gouvernement japonais envisageait un collectif budgétaire tandis que les investisseurs ont pris acte de la décision de la Banque du Japon de ne pas assouplir davantage sa politique monétaire.

L'indice Nikkei a gagné 0,78%, soit 147,39 points, à 19.083,10, un plus haut de clôture depuis le 28 août, et le Topix, plus large, a pris 11,09 points (0,72%) à 1.558,20 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Nikkei a gagné 1,4% et, sur le mois d'octobre, il a bondi de 9,7%, sa meilleure performance mensuelle en deux ans.

Selon le journal Nikkei, Tokyo songe a mettre sur pied un collectif budgétaire de plus de 3.000 milliards de yens (22,6 milliards d'euros), somme destinée à aider les agriculteurs et à construire des équipements de santé, deux secteurs qui risquent de pâtir de la décision de Japon de signer le traité de libre-échange transpacifique (TPP).

"Cet article a donné un coup de fouet au moral des investisseurs. Il est sorti au moment où ils se penchaient sur la décision de la BoJ", a noté Kenji Shiomura, analyste chez Daiwa Securities.

Pour justifier sa décision d'observer le statu quo, la BoJ a dit qu'elle faisait le pari que la troisième économie mondiale pouvait surmonter les conséquences du ralentissement de la croissance chinoise sans mesures incitatives supplémentaires.

Après l'annonce, jeudi, d'un rebond inattendu de la production industrielle en septembre, les économistes avaient, à une courte majorité, parié sur ce statu quo.

Ceci étant dit, au vu de la persistance du bas niveau des prix à la consommation, la BoJ reste sous pression pour assouplir encore davantage une politique monétaire déjà très accommodante.

Certains analystes notent qu'elle attendra de voir ce que fera la Réserve fédérale américaine lors de sa dernière réunion de l'année en décembre. Mercredi, la banque centrale américaine a explicitement fait référence à une éventuelle hausse des taux à cette occasion.

Du côté des valeurs individuelles, l'action Konica Minolta a chuté de 9,48% à 1.251 yens après que le fabricant d'appareils photo a fait état d'un recul de 8,5% de son bénéfice d'exploitation semestriel. (Ayai Tomisawa, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)