LEAD 3-Allergan et Pfizer confirment discuter fusion

jeudi 29 octobre 2015 18h44
 

(Actualisé avec détails)

par Bill Berkrot et Ransdell Pierson

NEW YORK/LONDRES, 29 octobre (Reuters) - Allergan et Pfizer ont déclaré jeudi qu'ils avaient ouvert des discussions amicales en vue d'une fusion éventuelle, qui, si elle se concrétisait, créerait le plus important groupe pharmaceutique mondial.

Le laboratoire basé en Irlande, qui a fusionné en mars avec Actavis, et le numéro un de la pharmacie aux Etats-Unis ont souligné qu'aucun accord n'avait encore été conclu et n'ont rien voulu dire des conditions qui pourraient y aboutir.

Vers 17h45 GMT, l'action Allergan gagnait 7,33% à 308,26 dollars à Wall Street, tandis que Pfizer cédait 1,75% à 34,82 dollars.

Etant donné que les deux entreprises ont qualifié les discussions "d'amicales", Pfizer devrait avoir la tâche plus facile que lorsqu'il a, en vain, tenté de racheter son concurrent anglo-suédois AstraZeneca l'an dernier.

"Il s'agit de toute évidence pour Pfizer d'une cible beacoup plus facile qu'AstraZeneca. Les deux groupes sont assez complémentaires (...) donc pour Pfizer, le principal obstacle, ce sera le prix", a déclaré Christopher Eggmann, directeur des investissements chez GAM.

La volonté de Pfizer de mettre la main sur AstraZeneca était principalement motivée par une volonté d'optimisation fiscale par le biais d'un transfert du siège du groupe des Etats-Unis au Royaume-Uni.

Un rachat du fabricant du Botox pourrait présenter le même type d'avantages, puisque son siège mondial est à Dublin et son siège administratif aux Etats-Unis.   Suite...