LEAD 2-Apple fait mieux que prévu mais ne rassure pas avec la Chine

mercredi 28 octobre 2015 00h29
 

(Actualisé avec contexte sur la Chine)

par Julia Love

SAN FRANCISCO, 27 octobre (Reuters) - Apple s'est efforcé mardi de présenter sous un jour prometteur les perspectives offertes à son nouveau modèle d'iPhone mais le recul observé d'un trimestre sur l'autre dans ses ventes globales en Chine jette un doute sur la vigueur de son activité sur le premier marché mondial des smartphones.

Dans un premier temps, l'action Apple a pris plus de 2% dans les transactions après la clôture à Wall Street à l'annonce d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice supérieurs aux attentes sur le trimestre clos le 26 septembre, le quatrième de son exercice fiscal, avec notamment un bond de 36% des ventes de l'iPhone.

Ces gains ont ensuite été totalement effacés à mesure que la lecture détaillée des résultats publiés par le groupe californien faisait naître des inquiétudes.

La firme à la pomme, plus grosse capitalisation boursière au monde, a dit avoir vendu environ 48,05 millions d'iPhones au cours du trimestre écoulé, période au cours de laquelle ses nouveaux modèles modèles 6S et 6S Plus sortis fin septembre n'ont été disponibles que deux jours.

Les ventes d'Apple en Chine ont en particulier quasiment doublé sur un an, à 12,52 milliards de dollars (11,34 milliards d'euros), soit près d'un quart du chiffre d'affaires total. Dans une interview à Reuters, le directeur financier Luca Maestri a dit qu'Apple ne percevait aucun signe de ralentissement de son activité en Chine, dont l'économie manifeste pourtant une forme d'essoufflement.

"Nous continuons d'enregistrer des succès magnifiques là-bas", a-t-il dit, ajoutant qu'Apple disposait désormais de 25 boutiques dans ce pays et en ouvrait une nouvelle à peu près chaque mois.

Les ventes d'Apple en Chine se sont néanmoins contractées par rapport au trimestre précédent, quand elles avaient été de 13,2 milliards de dollars. Cette tendance est d'autant plus importante, voire préoccupante pour certains investisseurs, que la Chine devrait à terme devenir le premier marché d'Apple devant les Etats-Unis.   Suite...