Philips bat le consensus mais doute de la vente de Lumileds

lundi 26 octobre 2015 08h31
 

AMSTERDAM, 26 octobre (Reuters) - Philips a annoncé lundi que la cession de sa division de composants d'éclairage au fonds d'investissement Go Scale Capital pour 3,3 milliards de dollars (près de 3 milliards d'euros) pourrait être remise en cause en raison des réticences exprimées par les autorités américaines.

Le groupe néerlandais a annoncé en mars la vente d'une participation de 80,1% dans cette division à Go Scale Capital, un fonds essentiellement composé d'investisseurs chinois.

A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, meilleurs qu'attendus, Philips a toutefois fait savoir lundi que le comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS) avait exprimé "certaines inquiétudes inattendues" au sujet de cette transaction.

"Philips et Go Scale Capital vont rester en contact avec le CFIUS et prendront toutes les mesures raisonnables pour répondre à ses préoccupations mais, au vu de cela, la conclusion de la transaction est incertaine", souligne Philips, sans préciser la nature des objections soulevées aux Etats-Unis.

Cette division "Lumileds" comprend notamment les activités d'éclairage à destination de l'industrie automobile et l'éclairage par diodes électroluminescentes (LED).

Cette cession est censée être le prélude à un bouleversement stratégique encore plus important pour Philips, né il y a 123 ans en fabriquant des ampoules électriques : la scission du reste de ses activités d'éclairage dans le but de développer ses branches santé et grand public, plus rentables.

Le groupe néerlandais a déclaré lundi qu'il pensait toujours procéder à la vente ou à l'introduction en Bourse de ses activités d'éclairage au cours du premier semestre 2016.

Il a en outre fait état d'un bénéfice net de 324 millions d'euros au troisième trimestre, contre une perte de 103 millions l'an passé, en raison d'une réduction de ses coûts et de commandes solides enregistrées dans le secteur de la santé aux Etats-Unis. Les analystes interrogés par Thomson Reuters s'attendaient à un bénéfice à 191 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires est pour sa part en hausse de 2% à 5,80 milliards d'euros, conformément aux attentes.

Philips a confirmé ses prévisions annuelles d'une croissance "modeste" de ses ventes et d'une amélioration de son bénéfice d'exploitation en 2015. (Toby Sterling; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)