23 octobre 2015 / 10:55 / dans 2 ans

BOURSE-Kering-Le marché salue des signaux prometteurs pour Gucci

* Le management de Kering très optimiste sur Gucci

* Les analystes anticipent une accélération au T4

* Graphique de l'évolution boursière de Kering et LVMH: bit.ly/1jDBW4q

par Pascale Denis

PARIS, 23 octobre (Reuters) - Kering flambe vendredi à la Bourse de Paris, où le titre opère un rebond après des signaux jugés prometteurs pour la relance de Gucci, sa marque phare.

Après plus de deux ans de marasme et une reprise en main début 2015 par l‘ancien dirigeant de Bottega Veneta Marco Bizzarri, Gucci pourrait sortir du tunnel.

Gucci a stabilisé ses ventes au troisième trimestre mais, surtout, les dirigeants de Kering se sont montrés très optimistes après l‘accueil réservé par la presse et les distributeurs à la toute première collection du nouveau directeur artistique de la griffe, Alessandro Michele.

La hausse à deux chiffre des ventes des nouvelles lignes de sacs est notamment jugée très encourageante par les investisseurs qui parient sur une amélioration progressive des ventes de la marque dont le déploiement va monter en puissance au cours des prochains trimestres.

A 12h40, le titre grimpe de 7,9% à 168,70 euros, en passe de signer sa plus forte hausse en une seule séance depuis mai 2010, dans un marché en progression de 1,85% et dans un volume de 1,4 fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext.

Le nouveau style Gucci cible une clientèle plus jeune et plus pointue en matière de mode.

“Gucci fait bien dans beaucoup de domaines: changement des équipes, nouveaux produits de maroquinerie dans toute la gamme de prix et revitalisation de son logo”, soulignent les analystes de JPMorgan.

L‘accélération devrait cependant être progressive. Les premières collections ne sont arrivées qu‘à la mi-septembre dans un nombre limité de boutiques et ne devraient pas excéder la moitié des ventes au quatrième trimestre.

Gucci mise aussi sur le déploiement de ses nouveaux concepts de magasins (30 boutiques clé seront rénovées d‘ici la fin de l‘année) comme sur son site internet entièrement revu pour doper sa nouvelle image et ses revenus.

Les analystes de Natixis soulignent cependant qu‘une “solide confirmation de ce momentum au quatrième trimestre sera essentielle pour un changement de perception sur le titre”.

“Les investisseurs seront très exigeants”, avertissent-ils.

Ceux de Barclays anticipent un rebond de la croissance organique de Gucci aux environs de 4% au dernier trimestre,

tandis que Bryan Garnier table sur une progression comprise entre 2% au 4%.

Nombre d‘entre eux soulignent par ailleurs que rien ne permet encore d‘évaluer ce que seront ses ventes en 2016.

Au total, les marques de luxe de Kering ont signé une croissance organique de 3,1%, comparable à celle de LVMH (+3%) et conforme aux attentes peu ambitieuses des analystes.

Après les déceptions causées par Louis Vuitton, Burberry et Hugo Boss, plombés par la Chine et par un ralentissement aux Etats-Unis, ces chiffres ont également soulagé le marché.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below