LEAD 2-Valeant, mis en cause par un fonds, plonge à Wall Street

jeudi 22 octobre 2015 00h50
 

(Actualisé avec cours de Bourse en clôture, précisions)

NEW YORK, 21 octobre (Reuters) - L'action Valeant a perdu jusqu'à 40% mercredi à Wall Street à la suite d'un rapport d'une firme spécialisée dans la vente à découvert l'accusant de gonfler frauduleusement ses ventes, une accusation démentie par le groupe pharmaceutique.

Dans son rapport intitulé "Valeant peut-il être le prochain Enron pharmaceutique ?", la firme Citron, dirigée par Andrew Left, accuse le laboratoire de se servir de ces distributeurs, dont Philidor et R&O Pharmacy Inc, pour créer des "ventes fantômes" de ses produits, à l'abri de ses auditeurs.

"Citron pense que tout cela n'est qu'une fraude visant à faire des factures pour tromper les auditeurs et enregistrer du chiffre d'affaires", lit-on dans le texte.

Valeant, qui était plus tôt cette année la première capitalisation boursière au Canada, a réagi en assurant qu'il n'enregistrait pas dans ses comptes consolidés les ventes de médicaments conservés dans les stocks de ces pharmacies.

"Nous démentons catégoriquement des accusations portées dans le rapport de Citron", a déclaré une porte-parole de Valeant.

"Ces déclarations erronées et trompeuses concernant Valeant semblent être une tentative visant à manipuler le marché en vue de faire baisser le cours de l'action Valeant. Valeant (...) enregistre convenablement ses ventes à Philidor et aux pharmacies du réseau Philidor, et les stocks chez ces dernières."

Le rapport de Citron a néanmoins accentué les inquiétudes des investisseurs sur les pratiques des groupes pharmaceutiques en matière de prix et de ventes, qui ont été examinées par le Congrès et les candidats aux élections présidentielles.

L'action Valeant, dont la cotation a été un moment suspendue, a chuté de 19,17% en clôture à Wall Street, après avoir perdu jusqu'à 40% à 88,50 dollars dans le volume d'échanges le plus étoffé du marché.   Suite...