October 20, 2015 / 4:22 PM / 2 years ago

LEAD 3-Chahuté, Hollande installe une agence pour les banlieues

5 MINUTES DE LECTURE

* Hollande copieusement hué à son arrivée à La Courneuve

* Une agence pour aider l'entreprise dans les territoires fragiles

* Elle sera dirigée par l'homme d'affaires Mohed Altrad (Actualisé avec Nos quartiers ont des talents, derniers paras)

LA COURNEUVE, Seine-Saint-Denis, 20 octobre (Reuters) - F rançois Hollande a reçu mardi un accueil agité à La Courneuve, banlieue populaire de Seine-Saint-Denis où il a annoncé la création de l'Agence France entrepreneurs, destinée à coordonner l'aide aux entreprises dans les territoires dits fragiles.

Dix ans après la flambée de violences de 2005 dans les banlieues, le chef de l'Etat a lancé un appel au développement économique dans les territoires touchés par le chômage.

"Il n'y a pas de quartiers perdus dans la République, pas une France périphérique à côté de la France des villes (...). Non, il y a une France dans laquelle l'égalité doit être assurée", a-t-il déclaré.

Avant d'entrer dans une pépinière d'entreprises pour y prononcer son discours, François Hollande a été copieusement hué par des personnes qui étaient venues l'attendre.

"Le changement, c'est quand ? On vit dans la misère à La Courneuve", a crié un homme à l'adresse du président, entouré d'un important service d'ordre.

On pouvait voir dans la foule une pancarte avec le sigle CGT accusant le gouvernement d'abandonner les salariés, les ouvriers et les retraités.

Les tensions sont vives entre la CGT et le gouvernement depuis les violences à Air France, à la suite desquelles des membres du syndicat ont été arrêtés. La CGT a notamment boycotté la conférence sociale lundi.

"M. Hollande, l'humain d'abord, pas la finance", pouvait-on lire sur un panneau du Parti communiste porté par un homme.

Apaisement

"Je viens dix ans après ce qui s'était produit, ce drame terrible de Clichy, les émeutes qui avaient eu lieu", a dit François Hollande à des journalistes à son arrivée. "On doit mettre de l'apaisement. On doit mettre aussi de la cohérence et de la solidarité."

La Courneuve avait été le théâtre de violences à l'automne 2005 quand les banlieues françaises s'étaient embrasées après la mort de deux jeunes poursuivis par la police à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Depuis le début de l'année, le chef de l'Etat a effectué une vingtaine de déplacements dans des banlieues populaires en France, selon l'Elysée.

Dotée de 60 millions d'euros, l'Agence France entrepreneurs lancée par le chef de l'Etat sera dirigée par l'entrepreneur d'origine syrienne Mohed Altrad. S'ajouteront à cette somme 50 millions d'euros issus du programme d'investissements d'avenir pour apporter des fonds propres à des projets.

"D'ici 2017, 10.000 entrepreneurs qui ont le potentiel pour créer des emplois et qui pour l'instant sont réticents à le faire (...) seront identifiés et appuyés pour leur premier recrutement", a par ailleurs annoncé François Hollande.

L'agence entend rationaliser les aides aux projets et les faire parvenir dans les zones défavorisées du pays pour favoriser la création d'entreprises, aider les très petites entreprises et promouvoir l'innovation.

"L'idée est de s'assurer qu'il n'y a pas de trou dans la raquette", explique-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat.

Un rapport commandé par le Premier ministre soulève un problème d'efficacité des aides dans les territoires "fragiles" où vivent plus de 11,5 millions d'habitants, Outre-mer compris.

La France mobilise 2,7 milliards d'euros par an pour l'aide à la création d'entreprises "mais l'action publique manque d'objectifs partagés et évalués. Elle ne cible pas suffisamment les territoires fragiles", lit-on dans ce document remis mardi.

Selon des données officielles, le taux de création d'entreprises dans les 1.500 quartiers relevant de la politique de la Ville est le double de la moyenne nationale. Alors qu'un habitant sur deux a moins de 25 ans dans ces territoires, plus de la moitié des jeunes aimeraient créer leur entreprise.

En fin de journée, François Hollande a reçu à l'Elysée les fondateurs de l'association Nos quartiers ont des talents (NQT). Depuis 2005, elle a accompagné quelque 26.500 jeunes diplômés issus de milieux défavorisés. Grâce à un système de parrainage, plus de 70% d'entre eux ont trouvé un emploi.

NQT s'est fixé pour objectif d'accompagner 100.000 jeunes au cours des dix prochaines années. (Jean-Baptiste Vey, avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below