Adidas envisage une usine de chaussures automatisée en Allemagne

mardi 20 octobre 2015 15h59
 

MUNICH, 20 octobre (Reuters) - Adidas prévoit d'ouvrir l'an prochain sa première usine de chaussures entièrement automatisée en Allemagne, dans le cadre de sa stratégie visant à rapprocher la fabrication des clients dans les pays riches.

Le groupe d'articles de sport a conclu un accord avec le spécialiste de l'ingénierie industrielle Manz afin de pouvoir concevoir et fabriquer des composants de chaussures sur mesure dans une usine d'un nouveau type, dénommée "Speedfactory", a annoncé Manz mardi.

Alors que les entreprises du secteur, comme Adidas et son grand rival américain Nike, ont pendant des décennies privilégié la fabrication dans des pays à bas coûts en Asie, le groupe allemand veut aujourd'hui accélérer les délais de livraison et réduire les coûts de transport.

Le recours à des technologies réduisant les tâches d'assemblage nécessaires à la fabrication des chaussures est un élément clé de cette démarche.

Le projet de nouvelle usine du groupe allemand vise aussi à combler l'écart qui le sépare de Nike, numéro un mondial des articles de sport, qui a multiplié ces dernières années les lancements de produits innovants.

La première "Speedfactory" d'Adidas devrait ouvrir en 2016 à Ansbach, en Bavière, non loin d'Herzogenaurach, où se trouve le siège social du groupe, a précisé un porte-parole.

Outre Manz, le projet implique le groupe industriel Johnson Controls, le spécialiste de la robotique KSL Keilmann, l'institut de recherche Fortiss de l'université de Munich et l'institut des technologies textiles de l'université d'Aix-la-Chapelle.

(Joern Poltz; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)