Zone euro-Conditions de crédit aux entreprises assouplies-BCE

mardi 20 octobre 2015 11h07
 

FRANCFORT, 20 octobre (Reuters) - Les conditions de crédit aux entreprises en zone euro se sont assouplies plus nettement que prévu au troisième trimestre, les banques, inondées de liquidités par la banque centrale, s'étant livrées à une concurrence active pour séduire les emprunteurs, selon une enquête de la Banque centrale européenne (BCE) publiée mardi.

Les banques ont dit qu'elles avaient utilisé les liquidités apportées par la BCE, via son programme de rachats d'actifs de 60 milliards d'euros par mois, pour accorder des prêts, ce qui devrait rassurer la BCE qui cherche des preuves que son plan profite à l'économie réelle malgré une inflation anémique.

La demande de crédit des entreprises a elle aussi augmenté, quoiqu'à un rythme plus faible que prévu, et une "nouvelle hausse considérable" est attendue au quatrième trimestre, montre l'enquête sur la distribution de crédit bancaire menée auprès des plus grandes banques de la zone euro.

Un solde net positif de 4% des répondants à l'enquête trimestrielle de la BCE ont dit avoir assoupli leurs conditions de crédit pour les entreprises, soit davantage que ce qu'ils prévoyaient il y a trois mois, et ils s'attendent à poursuivre sur cette voie au quatrième trimestre.

Les petites et moyennes entreprises, qui forment l'épine dorsale de l'économie de la zone euro, ont été les principales bénéficiaires de ces conditions plus favorables.

La demande des entreprises pour des prêts a également augmenté, mais moins qu'attendu, et une nouvelle hausse est attendue en fin d'année.

Par pays, les conditions de crédit se sont assouplies en Italie, sont restées inchangées en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas, et se sont durcies en France. (Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)