Les créanciers de la Grèce attendus mardi à Athènes

lundi 19 octobre 2015 12h58
 

ATHENES, 19 octobre (Reuters) - Les représentants des créanciers de la Grèce (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) effectueront à partir de mardi une visite de deux ou trois jours à Athènes pour s'informer du rythme des réformes, a déclaré lundi à Reuters un responsable du gouvernement grec.

Le Parlement grec a approuvé vendredi un ensemble hétéroclite de réformes censé favoriser le déblocage de l'aide internationale promise au cours de l'été et l'ouverture de négociations sur un allègement de la dette du pays.

"Nous attendons (les experts) demain, ils resteront deux ou trois jours. Il s'agira d'un court compte rendu sur l'état des réformes" avant l'examen proprement dit des mesures prises, qui sera mené ultérieurement.

"Le question centrale qui sera examinée (...) sera la réforme des retraites. Il y a bien sûr d'autres sujets mais les retraites seront le point central".

L'examen par les créanciers des réformes adoptées en Grèce, qui aurait dû commencer à la mi-octobre, a été repoussé en raison des élections législatives du 20 septembre. On ne sait toujours pas à quelle date il débutera.

Les réformes adoptées vendredi par la Vouli, le Parlement grec, prévoient notamment un abaissement des pensions de retraite, un report de l'âge du départ à la retraite, un renforcement des sanctions contre la fraude fiscale et une libéralisation du marché de l'énergie.

Ces mesures figurent parmi la longue liste de réformes acceptées cet été par la Grèce pour obtenir une nouvelle aide de 86 milliards d'euros.

La délégation attendue mardi comprend des experts de la Commission européenne, de la BCE, du fonds de sauvetage de la zone euro et du FMI.

Le gouvernement grec espère conclure cet examen le plus rapidement possible afin d'obtenir une partie de cette aide, de recapitaliser les banques du pays et d'ouvrir des discussions avec ses partenaires européens et le FMI sur un allègement de la dette. (Lefteris Papadimas et Angeliki Koutantou; Bertrand Boucey et Guy Kerivel pour le service français)