Dilma Rousseff défend son ministre des Finances contesté

dimanche 18 octobre 2015 22h48
 

RIO DE JANEIRO, 18 octobre (Reuters) - La présidente brésilienne Dilma Rousseff a affiché dimanche son soutien au ministre des Finances Joaquim Levy et ajouté que son gouvernement poursuivrait sa politique d'austérité.

"Joaquin Levy reste", a déclaré Dilma Rousseff à la presse lors d'une visite en Suède, balayant les rumeurs de départ imminent du ministre des Finances.

Joaquin Levy, un ancien banquier qui applique une politique d'austérité pour réduire les déficits publics du Brésil, est contesté par de nombreux cadres du Parti des travailleurs (PT) de Dilma Rousseff.

Devant les journalistes l'accompagnant à Stockholm, la chef de l'Etat a souhaité que le Congrès approuve de nouvelles mesures de réduction des dépenses et jugé "crucial" le soutien des parlementaires à un projet de taxe sur les transactions financières.

Le journal Folha de S.Paulo a publié dimanche une interview de Rui Falcão, le président du PT, qui invite la présidente à abandonner la politique d'austérité et à limoger Joaquin Levy si ce dernier y est hostile. (Paulo Prada; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)