LEAD 3-Air France-Départs volontaires en 2016, 2017 encore négociable

dimanche 18 octobre 2015 20h07
 

* Alexandre de Juniac confiant dans les négociations

* "Moins d'1/3" des 2.900 suppressions de postes en 2016

* Ces départs volontaires seront proposés au CCE du 22/10

* La partie "douloureuse" du plan B est encore évitable (Complété avec CGT)

PARIS, 18 octobre (Reuters) - Air France appliquera la première partie de son plan de restructuration l'an prochain, avec près d'un millier de suppressions de postes, mais la phase la plus "douloureuse" peut être évitée en 2017 si des négociations aboutissent d'ici à début 2016, a déclaré dimanche son PDG.

La direction de la compagnie, ébranlée par les violences survenues le 5 octobre en marge d'un comité central d'entreprise consacré à ce plan "B", présentera jeudi prochain lors d'un nouveau CCE sa "gestion prévisionnelle des emplois" sur la base de ce même plan, qui n'est pas suspendu, a dit Alexandre de Juniac au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

Le plan "B", qui a conduit des salariés à molester le directeur des ressources humaines et un haut responsable de l'activité long-courrier à Air France, fait suite à l'échec des négociations avec les personnels navigants auxquels la direction demandait notamment de travailler une centaine d'heures supplémentaires par an à salaire égal.

"Le plan B se déroule sur deux années, 2016 et 2017. 2016 est lancé, les lignes long-courrier que nous mettons à la vente à partir d'avril 2016 doivent être mises en machine en gros en octobre-novembre. Pour 2017, ce n'est pas le cas", a souligné Alexandre de Juniac.

Pour 2016, "c'est moins d'un tiers du total" des 2.900 suppressions d'emplois prévues dans le plan (1.200 chez les navigants, 1.700 au sol) qui est proposé.   Suite...