RPT-LEAD 2-Steve Ballmer a pris 4% de Twitter

vendredi 16 octobre 2015 22h00
 

(Répétition pour clarifier au §1 que l'information a été donnée par le porte-parole de Steve Ballmer)

SAN FRANCISCO, 16 octobre (Reuters) - L'ex-directeur général de Microsoft Steve Ballmer détient une participation de 4% dans Twitter, a indiqué son porte-parole, ce qui en fait le troisième actionnaire individuel du site de micro-blogging.

La participation de Ballmer vaut plus de 800 millions de dollars (704 millions d'euros) sur la base d'une capitalisation boursière de Twitter de 21 milliards de dollars. Seuls le co-fondateur Evan Williams et le prince saoudien Al-Walid ben TalalPrince Alwaleed bin Talal détiennent davantage d'actions.

L'action Twitter gagnait 5% à 31,20 dollars vers 19h GMT vendredi à Wall Street, quelques heures après que le compte Twitter @Steven_Ballmer ait signalé que Steve Ballmer avait acquis cette participation au cours des derniers mois.

Twitter a refusé de commenter et Steve Ballmer n'était pas joignable.

Ballmer détient à présent plus de parts dans Twitter que le cofondateur JacK Dorsey, qui a été nommé directeur général permanent la semaine dernière. Ce dernier détenait 3% environ de Twitter en août.

"Comme @alwaleedbinT", ajoutait le tweet, faisant référence à Al-Walid ben Talal. Ce dernier et sa holding Kingdom Holding ont dit il y a une dizaine de jours qu'ils avaient porté leur participation dans Twitter à plus de 5%.

L'investissement de Steve Ballmer est un signe que les efforts de Twitter pour relancer sa croissance sous la direction de Jack Dorsey sont appréciés, note James Cakmak, analyste chez Monness, Crespi, Hardt, & Co.

"Je pense que ce n'est qu'une preuve de plus que les mesures qu'ils prennent pour ramener la société vers de croissance suscitent l'intérêt", dit-il.

Le site de micro-blogging a fait plusieurs annonces depuis le retour de Jack Dorsey, notamment, mardi, de son intention de licencier 8% environ de ses effectifs et, mercredi, de l'embauche d'Omid Kordestani, un responsable de Google, comme président exécutif du conseil d'administration. (Anya George Tharakan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)